Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine

cycle de conférences de philosophie politique 2012-2013_conférence de Jean-Pierre Couture (Part I et II)

18 janvier 2013

Conférencier: Jean-Pierre Couture, professeur à l'École d'études politiques de l'Université D'Ottawa et membre de l'Observatoire des nouvelles pratiques symboliques.
Conférence tenue le 5 décembre 2012 à l'UQÀM.

L’espace fait son entrée tardive dans la haute théorie, car cette dernière n’en a eu que pour l’abstraction du temps. Comme les philosophes rattrapent leur retard en plagiant et poétisant les sciences basses (géographie, anthropologie, architecture, urbanisme et design), l’intérêt pour la phénoménologie de Peter Sloterdijk tient peut-être au fait que cet auteur-oracle laisse parler à travers lui le riche apport des sciences spatiales qu’il agrège, sensualise et synthétise avec le souffle du grand récit. Quel est le magnétisme rémanent de cette histoire longue ? Il est noué autour de la destinée utérine, non pas à jamais perdue, comme le dit le Freud pessimiste du Malaise dans la culture, mais constamment émulée dans le parcours de cette espèce improbable qui est à ce point artificielle qu’elle est forcée de se couver elle-même et sans secours.

Voir la vidéo de la conférence