Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine

Conférences de deux chercheurs du GRIPAL au cycle "Action politique et démocratie au Mexique’’ organisé par le CERIUM

18 mars 2013

Catherine Huart, GRIPAL-UQAM
Département de sociologie, Université du Québec à Montréal
L’APPO comme interpellation plébéienne. Une expérience politique dans la contingence historique

En 2006 se produit à Oaxaca, au Mexique, un événement inédit : une expérience politique qui se dévoile sous les traits de l’Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca. Au sommet de son intensité, cet événement se traduit par un soulèvement populaire qui dépasse largement toute organisation, toute structure de protestation. À partir de l’analyse de ce cas précis de l’APPO, Catherine Huart cherchera à développer, dans le cadre de cette communication, trois points précis d’analyse. D’entrée de jeu, il appert important de questionner la lecture usuelle de l’APPO en termes mouvements sociaux qui a été globalement effectuée, en développant plutôt l’idée de l’interpellation plébéienne.

José Antonio Giménez-Micó, GRIPAL-Université Concordia
Professeur agrégé d’études hispaniques et latino-américaines à l’Université Concordia
Les soulèvements contre les projets miniers au Pérou : révolte généralisée contre l’ordre institué.

Les soulèvements contre les projets miniers prennent de l’ampleur au Pérou depuis quelques années. L’un des points marquants de ce conflit a eu lieu à Bagua (Amazonie) entre avril et juin 2009 contre un ensemble de décrets-lois censé « harmoniser » la législation péruvienne au Traité de Libre Commerce avec les États-Unis. Cette conférence, basée sur des témoignages recueillis à Bagua et dans des communautés indigènes deux mois après le conflit, se concentrera sur la révolte généralisée contre l’ordre institué que cette répression policière a déclenchée, telle que racontée par ses acteurs anonymes.


Voir la vidéo de la conférence