Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine

Guatemala, été 2013 - Billets de terrain

27 mai 2013, Antigua, Guatemala
"Je suis à Antigua, au Guatemala, depuis quelques jours. Je retrouve les maisons colorées, les rues en pavé et les regards chaleureux des Guatémaltèques qui m’avaient tant charmée lors de ma première visite dix ans plus tôt. Cette fois-ci, c’est dans le cadre d’un projet de recherche que je me trouve de nouveau à Antigua. Les récits de personnes ayant été affectées ou ayant participé aux secours d’urgence suite au passage de l’ouragan Agatha en mai 2010 seront le cœur du projet. Les expériences de deux communautés, San Pedro las Huertas et San Miguel Escobar, situées en bordure de la ville touristique d’Antigua et du Volcan de Agua, seront examinées".
Suite du billet

28 mai 2013, Antigua, Guatemala
"Afin de bien situer les différents acteurs liés aux secours d’urgence, je vais d’abord présenter brièvement la structure des COCODES. En 2002, suite à l’Accord de Paix signé en 1996, un nouveau système de lois est établi, la Loi des Conseils de Développement Urbain et Rural. Des conseils établis à divers niveaux de la société guatémaltèque (communautaire, municipal, départemental, régional et national) sont créés. Le COCODE, Conseil de Développement Communautaire, semble toutefois la forme la plus concrétisée. La loi déclare qu'un COCODE formé de membres élus lors d'une assemblée communautaire est l'organisme structuré responsable du développement communautaire de chaque village".
Suite du billet

30 mai 2013, Antigua, Guatemala
"Hier, en bordure du chemin menant à San Miguel, des employés de la municipalité libéraient les rizières bordant les routes et permettant l’évacuation de l’eau. La pluie des derniers jours et le souvenir des tempêtes antérieures viennent-ils rappeler aux autorités municipales les risques associés au retour des fortes pluies ? D’ailleurs, les journaux locaux rapportent des glissements de terrain dans différentes régions du pays depuis la dernière semaine; la saison des pluies est officiellement commencée. Pourtant, dans les communautés, plusieurs partagent leur satisfaction de voir la pluie et la fraîcheur arriver, et enfin laisser de côté les grandes chaleurs".
Suite du billet

3 juin 2013, Antigua, Guatemala
"Aujourd’hui, je me suis dirigée une nouvelle fois vers la municipalité de Ciudad Vieja afin de rencontrer le maire. Comme la majorité des discours entendus jusqu’ici critiquent les actions, ou l’inaction, des autorités municipales lors des événements, j’aimerais voir comment eux présentent et conçoivent leur implication dans les secours d’urgence. On me présente au secrétaire municipal puisqu’une rencontre avec le maire est peu probable".
Suite du billet

4 juin 2013, Antigua, Guatemala
"La veille, l’une des personne interviewé à San Miguel m’a mis en lien avec l’un des membres actuels du COCODE et sa femme. Celui-là même dont le nom avait fait réagir fortement le secrétaire municipal dont j’ai rapporté les propos dans le billet de terrain précédent. Leur maison borde le ravin ayant causé le plus de dommages dans la communauté ; ils ont tout perdu en 2010. On m’indique l’emplacement d’un petit pont, aujourd’hui inexistant, qui aurait volé en éclats sous la pression des crues d’eau".
Suite du billet

6 juin 2013, Antigua, Guatemala
"Hier, j’ai réalisé un entretien avec une femme de San Miguel. Elle a trois enfants et doit accoucher d’un quatrième dans les prochains jours. Elle vit tout près du ravin qui a débordé en 2010 et fait dévier le courant et emporté des dizaines de maisons ; elle et sa famille ont tout perdu. Une roche d’environ huit mètres de diamètres a traversé leur maison emportée par le courant. Depuis le passage d’Agatha, elle me confie que c’est la première année où elle réussi à maîtriser ses larmes lors des premières grandes pluies annuelles. Ayant vu sa belle-mère être emportée par le courant, elle s’est sentie longtemps coupable de ne pas avoir réussi à la sauver".
Suite du billet

7 juin 2013, Antigua, Guatemala
"Aujourd’hui, je suis allée à San Miguel pour poursuivre mon entretien avec le directeur de l’ONG travaillant avec les caféiculteurs de la région. Ingénieur de formation, il est arrivé au Guatemala en tant que volontaire. Charmé par le pays et son peuple, il décide de rester et d’accompagner des agriculteurs et des travailleurs de la région d’Antigua ayant la volonté d’ouvrir de petites entreprises. En fonction depuis plus de neuf ans, l’ONG accueille des groupes de volontaires et récolte des fonds aux Etats-Unis afin de réaliser les projets".
Suite du billet

10 juin 2013, Antigua, Guatemala
"Ce matin, je me suis présentée de nouveau aux bureaux de l’ONG situés sur le chemin entre Antigua et San Pedro pour y rencontrer sa directrice. Née aux États-Unis, sa famille a déménagé au Guatemala lorsqu’elle avait neuf ans. Elle est directrice de l’ONG depuis quinze ans. L’organisation internationale se dédie à l’éducation et au bien-être des enfants guatémaltèques depuis 27 ans. Suite à l’évaluation de travailleurs sociaux selon certains critères (précarité de la famille, nombre d’enfants, l’âge), des enfants sont sélectionnés pour devenir « affiliés » et reçoivent ainsi un soutien monétaire et matériel pour faciliter leurs accès aux études. Environ trois quarts des familles de San Pedro a un enfant parrainé par l’organisation".
Suite du billet


Document(s) à télécharger

- Antigua - 27 mai 2013
- Antigua - 28 mai 2013
- Antigua - 30 mai 2013
- Antigua - 3 juin 2013
- Antigua - 4 juin 2013
- Antigua - 6 juin 2013
- Antigua - 7 juin 2013
- Antigua - 10 juin 2013