Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine

Depuis 2005, Le GRIPAL tient un cycle de conférences de philosophie politique par année. Ces cycles permettent de questionner les approches usuelles d’enjeux qui nous paraissent centraux (la violence, la domination et l’émancipation, l’espace) et de présenter des approches alternatives. Les conférences qui les constituent et les débats qu’elles engendrent font partie du militantisme théorique du GRIPAL et assurent le maintien du dialogue avec des théoriciens externes au groupe.

Lancement Cahiers des imaginaires 12: Critiques de la souveraineté. Interpellation plébéienne, récit et violence.

11 décembre 2015

Lancement Cahiers des imaginaires numéro 12
Critiques de la souveraineté. Interpellation plébéienne, récit et violence.


Conférencier: Érik Bordeleau - Université Concordia

11 décembre, 17h-19h
Librairie Zone Libre
262 Ste-Catherine Est, Montréal.

Conférence "Éléments d’artisanat critique"

16 octobre 2014

Le GRIPAL vous convie à la conférence de philosophie politique:

"Éléments d'artisanat critique"

Conférencière:
Dalie Giroux, professeure, École d'études politiques, Université d'Ottawa

Jeudi le 16 octobre 2014, 13h.

Local: A-2770, Pavillon Hubert-Aquin, 2ième étage, UQAM

L’espace vue la marge sociale, cinquième conférence du cycle de philosophie politique 2012-2013

24 mai 2013

"L'espace vue de la marge social, quand l'imaginaire social devient un enjeu politique".

Conférencier: Michel Parazelli, pofesseur au département de service social, UQÀM.
Commentatrice: Jade Bourdages, École d'études politiques, Université d'Ottawa.

La production de l’espace? Une réflexion sur le corps à partir du documentaire LE HORSE PALACE, cycle de philosophie politique 2012-2013

12 avril 2013

Conférencière: Vanessa Molina, candidate au doctorat à l'École d’Études politiques de l'Université d’Ottawa et membre du GRIPAL.
Commentaire: Dalie Giroux, professeure agrégée à l'École d’Études politiques de l'Université d’Ottawa.
En présence de la réalisatrice du film.
Vendredi 12 avril, à 12h30, au local A-3316 de l'UQÀM.

Voir la vidéo de la conférence

Cycle de conférences de philosophie politique 2012-2013 (Espace et politique)

5 décembre 2012

ESPACE ET POLITIQUE
VILLE, ARCHITECTURE, TERRITOIRE: LIEUX DES IMAGINAIRES


(Responsable du cycle: Charles Deslandes, doctorant à l'École d'études politiques, Université d'Ottawa)

Comment théoriser le rapport entre l’espace et le politique dans une perspective d’analyse des imaginaires ?

«Éloge du petit : le grand récit de la couveuse anthropogène chez Peter Sloterdijk», cycle de philosophie politique 2012-2013

5 décembre 2012

Conférencier: Jean-Pierre Couture, professeur à l'École d'études politiques de l'Université D'Ottawa et membre de l'Observatoire des nouvelles pratiques symboliques.
Conférence tenue le 5 décembre 2012 à l'UQÀM.

«Mémoire et distribution de l’espace entre la gauche et la droite à Paris : La Concorde ou la Bastille?»

2 novembre 2012

Conférencière: Régine Robin, professeure au département de littérature de l'Université du Québec à Montréal.
Conférence tenue le 2 novembre 2012 à l'UQÀM


Cycle de conférences de philosophie politique 2012-2013_«Les espaces utopiques»

2 février 2012

«Les espaces utopiques», conférence donnée pa Martin Hébert (professeur au département d'anthropologie de l'Université Laval) dans le cadre du cycle de conférences de philosophie politique 2012-2013 intitulé «Espace et politique - Ville, architecture, territoire: lieux des imaginaires».


Cycle de conférences de philosophie politique 2008 (Domination et émancipation)

30 avril 2008

PENSER LA DOMINATION ET L'ÉMACIPATION AUJOURD'HUI

(Responsable du cycle: Jade Bourdages, doctorante à l'École d'études politiques, Université d'Ottawa)

À l’heure d’une certaine monopolisation des sciences sociales par la « production de savoirs ciblés, techniques et efficaces », les questions relatives aux problématiques que posent la domination et l’émancipation semblent s’effacer ou se limiter aux thèmes des «acteurs du pouvoir et de contre-pouvoirs » qui finissent par devenir les seuls critères d’analyse...