Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine

Conférence : « La révolution sera féministe ou ne sera pas »: Analyse du rôle primordial du féminisme intersectionnel dans le soulèvement populaire au Chili

9 mars 2020

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le SPPEUQAM vous invite à la conférence « La révolution sera féministe ou ne sera pas »: Analyse du rôle primordial du féminisme intersectionnel dans le soulèvement populaire au Chili.

Résumé :
Depuis le 18 octobre, le Chili vit un soulèvement populaire d'une telle ampleur qu'on peut le qualifier de révolution. Tous les conflits sociaux, refoulés et réprimés pendant 17 ans de dictature et 30 ans de "démocratie" autoritaire néolibérale, ont explosé en même temps. Dans ce vaste mouvement de protestation généralisée, le féminisme intersectionnel apparaît comme la principale force, capable de transformer la crise actuelle en véritable révolution, avec une présence nationale et un projet global, articulant l’ensemble des luttes (sans les subordonner).
Dans le cadre de cette conférence, deux spécialistes du mouvement féministe chilien et des luttes pour les droits, Joyce Portilla et Marie-Christine Doran, viendront exposer et discuter le rôle fondamental joué par le féminisme intersectionnel dans la révolution démocratique qui a cours au Chili en ce moment.

Invitées :
Joyce Portilla, Professeure à temps partiel, École d’études sociologiques et anthropologiques, Institut d’études féministes et de genre, Université d’Ottawa

Marie-Christine Doran, Professeure titulaire, École d’Études politiques, Université d’Ottawa; et membre de la Délégation québécoise de solidarité et de surveillance des droits de la personne au Chili (de retour du terrain)